Donghia s'expose au Salon International du Meuble 2012 de Milan

Salon International du Meuble
Quartiere Fiera Milano, Rho
Pavillon 5 Stand F09
Milan
9:30–18:30
17-22 Avril 2012

Au Salon 2012, Donghia rend hommage au luxueux et fascinant Hollywood des années Trente. A l'époque de la Grande Dépression le cinéma constituait un exutoire pour les spectateurs; chacun de ses héros, à sa manière, offrait aux Américains l'image d'une vie de rêve.

Le hall d'accueil, dans la tradition hollywoodienne est un espace lumineux; il s'enorgueillit d'un revêtement mural métallique feuille d'étain Pewter Leaf et met en vedette Thomas, un spectaculaire miroir en acier inoxydable poli découpé au laser, d'inspiration Chippendale chinois.

Dans le premier salon, la palette des couleurs associe la tonalité pâle de la lavande aux éclats de feuille argentée et aux touches de noir. Donghia présente ici deux nouveaux modèles: le canapé Savannah et le fauteuil club Mercer. Leur forme rappelle le design des années 1930, rehaussé par le style et les courbes caractéristiques des créations Donghia.

Le tout dernier lustre Giro à 10 branches ajoute encore à l'élégance du lieu. Le mur s'orne de photographies en noir et blanc extraites des archives Donghia, représentant les célébrités qui formaient la clientèle d'Angelo Donghia dans les années 1970.

On gagne sans transition le deuxième salon, où un ensemble de designs d'archives et de modèles inédits est mis en valeur par une gamme de tons saturés allant du violet au fuchsia, ponctués d'or et de noir. Le canapé Bristol, créé dans les années 1970 par Angelo Donghia, figure aux côté de la chaise Lana, nommée d'après la célèbre actrice Lana Turner dont elle reflète la séduction et le style. On peut aussi admirer les nouvelles tables Forma. Elles sont de forme triangulaire, avec un empiètement en finition laiton satiné supportant un plateau de marbre noir qui peut être arrangé en configuration unique ou multiple. De hauts miroirs réfléchissent le lustre Fontana, une autre création de la saison. La séquence autour des archives se complète d'aquarelles d'Angelo Donghia, datant de l'époque où il étudiait la décoration d'intérieur à la Parsons School of Design de New York dans les années 50.

Chaque pièce par sa conception méticuleuse reste fidèle à l'esprit originel d'Hollywood. Comme dans un film, on voyage dans un univers au charme éternel et au design sans égal.